PROCRASTINATION… Un grand art

Deadline

Un grand art qui mériterait même de devenir une discipline olympique car ça prend un effort olympien pour atteindre un tel niveau de maîtrise dans l`art de virailler autour du pot…
Bon ok, indiscipline dans ce cas , j`en conviens…

 ANATOMIE

Même la veille, je planifie ma journée quand j`ai un mandat. Journée bien remplie en perspective et vœux pieux.

 PHYSIOLOGIE

Cette planification serait un effort louable si ce n`était des nombreux pièges qui me guettent : me réveiller un peu plus tard que prévu, tourner d`un bord et de l`autre dans le lit en pensant à mon horaire de la journée qui aurait déjà du commencer, prendre ma douche, ça ça va, descendre m`habiller et tiens, ranger une couple de vêtements – vêtements qui traînent sur la chaise depuis plusieurs jours d`ailleurs mais qui devient soudainement une priorité – replacer quelques gugus sur mes étagères et table de travail, ouvrir l`ordi…

Et là, c`est la pagaille totale : j`ouvre le poste de la radio tango de Buenos Airesmon profil et ma page de photos FB, mes comptes professionnels et personnels – 4 comptes gmail, 2 comptes Yahoo, 2 comptes et un profil LinkedIn, 2 comptes Twitter (perso). Je m`attarde en allant du plus inutile au plus utile, soit placer quelques courriels dans des fichiers, ajouter une couple d`articles dans Scoop.itDelicious et LinkedIn (professionnels), lire des nouvelles, ouvrir des liens que je regarderai plus tard quand me prendra une nouvelle attaque, répondre à quelques communications FB, aller fouiner dans des pages de photos FB. Ce FB est ma version virtuelle de la pause-cigarette!

Ah oui, je devrais bien déjeuner aussi – 2 heures après. Tiens je vais le faire en lisant les circulaires de bébelles qui ne m`intéressent pas et que je n`achèterai jamais, comme des meubles par exemple, ou chercher des coupons rabais qui me feront épargner 1$ sur mon prochain achat d`eau ou de savon à lessive. Tant qu`à faire, je vais aussi brasser des papiers pour les mettre en pile au lieu de les laisser étendus sur la table, mettre à jour mes listes de choses à faire et à acheter, très important ça, échanger des regards de reproche-culpabilité avec mes mémoires de photos sur la table et qui devraient être téléchargées-triées-modifiées-publiées – mais j`ai pas le temps, là -, ajouter des notes à mon billet du mois d`août alors que je n`ai même pas terminé ni publié le billet de juillet (avez-vous lu le billet de juin, au moins?), ranger les stylos à leur place, revoir les coupons rabais gardés avec mes listes d`achat et les jeter car ils sont expirés. Je redécouvre ma bande élastique pour faire des étirements, pourquoi pas? Naaaaaaa, pas ça, faut quand même pas exagérer, et…

Et tout ça pour dire quoi déjà? Ah oui, faudrait bien que je m`active un peu, là, car j`ai un mandat de moines comme je les aime.

Alors avant de m`y mettre, je vais quand même remplir ma carafe d`eau avec de la lime, du citron et un morceau d`écorce de cannelle (j`aurais voulu y mettre des quinotos, mais trop cher…) et essayer de pas trop regarder le temps qui passe.

Au moins je sais qu`une fois partie, je ne m`arrêterai que lorsque je verrai de la boucane me sortir des oreilles à cause de quelques neurones qui auront court-circuité. Je suis comme ça, je travaille bien sous pression.

Fa que le temps presse, je vais donc y aller et en passant, déposer des cochonneries dans le bac de recyclage (c`est sur le chemin), chercher une photo pour ce billet, le réviser et même le publier.

C`est bon ça, un autre beau 45 minutes de perdus…

Mais avant, non-priorité oblige, je vais aller me chercher un verre d`eau, ranger la vaisselle d`hier, laver celle de ce matin, m`attacher les cheveux (c`est important ça, s`attacher des cheveux, oh!), faudrait pas trop se défoncer quand même…

Bien sur, je viens de me souvenir que je devrai ouvrir mon autre ordi pour voir si j`ai des images de procrastination. Je sais, je pourrais utiliser Dropbox pour me partager mes photos à moi-même, mais je n`ai quand même pas de temps à perdre là, ahem!

Tous ces détours pour réaliser que je maîtrise au moins une chose dans la vie: l`art de la procrastination.

procrastinators unite

Cet article, publié dans En français, Etat d'ame et existentiel, Humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour PROCRASTINATION… Un grand art

  1. Denis Desjardins dit :

    Cara Mado,
    T’as procrastiné combien de temps avant d’écrire ce superbe billet ?
    À bientôt,
    DD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s