Juin 2013

Voici comment a été mon mois de juin… Et le vôtre, il était comment?

VOYAGES
Buenos-Aires-Montréal, fin mai
La 56 et le métro Orange pour aller de Ste-Dorothée à Montréal. Oui, oui, presque un voyage car tu dois planifier les heures, t`assurer que t`as rien oublié, etc.

AMITIÉS

Nouveau: Francisco, ahem… Francisco
Branle dans le manche
: RAS
Perdu: En 2013, rien… encore.
Cependant, entre 2006 et 2012, cette tendance a commencé avec en moyenne 1 ou 2 par année et qui ont été de bons débarras finalement. Cela venait de moi ou d’eux, pour toute sortes de raisons, allant du justifié, 
jusqu’à des raisons hystériques de divas en passant par des mésententes pour des événements non éclaircis et qui aurait pu être évitées si les gens ne gardaient pas tout en-dedans, laissent pourrir et ça finit par t’éclater en pleine face.

Faaaaa que…. j’ai décidé de ne plus accepter les abus verbaux et psychologiques et fuck le ‘culte de l’amitié’ à tout prix, surtout quand je ne suis plus bien là-dedans. Pas évident de prendre la décision, mais je m’améliore 😉

RETROUVAILLES
– Danielle  D. à l’ArHoma de la rue Valois, France M. à la Brûlerie St-Denis.
– 40 ans après… Des anciens étudiants, maintenant devenus grands, de Lionel-Groulx annexe au bar (trop bruyant) le Waverley. Je n’en ai reconnu aucun, mais c’était ben le fun pareil. J’ai été étonnée que tous et toutes ont su ce qu’ils allaient faire quand ils seraient grands et l’ont fait… alors que moi je ne le sais toujours pas, pfffffffff

PAS BON, MAIS ALORS LÀ, VRAIMENT PAS BON
Une bière Budweiser dans un restaurant où c’était la ‘moins pire’.

UNE ODEUR
Les bagels de Fairmount Bagels

DSCN9951

UN ÉVÉNEMENT
Le Festival MURALES sur la rue St-Laurent, du 13 au 16 juin.
Voyez mes photos

Colective A’SHOP
DES RESTAURANTS
Cari Golden sur St-Laurent avec André B., l’Express avec Philippe A., des valeurs sûres.

DES CAFÉS
ArHoma de la rue Valois. Franchement impressionnée par la qualité des produits offerts. Tôt ou tard, coin Cherrier et Parc Lafontaine. Au fil des ans, ça a souvent changé de nom et de proprio mais j`ai toujours trouvé cela bon. Supers brunchs et bons moments partagés avec Simon, Francisco et 2 autres copines.

Cafe avec dieu
COUPS DE GUEULE
Écouter la Radio Tango 2×4 et soudain, coupé pour faire place au discours verborragique de la présidente de l’Argentine.

Les cyclistes. Le manque de courtoisie et de savoir-vivre des hosties de cyclistes qui confondent trottoirs et rues ou qui roulent en sens inverse…

On pensait que le vélo améliorerait les choses dans la vie de tous les jours, mais beaucoup sont tout simplement des ‘automobilistes sur 2 roues’ au lieu de 4. Ces ex-piétons sont devenus aussi agressifs et irrespectueux que ceux qu`ils critiquaient avant de posséder leur bolide.
Bref, ça reste le piéton qui mange la marde dans tout ça…

Et pour l’argument des piétons qui font pareil, vous repasserez. J’ai vu beaucoup moins de piétons sur les pistes cyclables que de cyclistes sur les trottoirs et un piéton restera toujours plus vulnérable qu’un cycliste et qu’un automobiliste.

Les vêtements. Comme toujours, incapable de me trouver des vêtements qui ont de l’allure car je ne suis ni anorexique, ni mince.

Ça sert à rien, chaque fois que je vois les vêtements synthétiques à grosses fleurs brunes ou jaunes pétant ou rayés de travers ou avec des ti-froufrous que l’on aimerait bien me vendre dans les magasins tailles x+, j’ai envie de vomir ou de pleurer, ça dépend si je suis de bonne humeur ou en calvaire ce matin-là!

Le seul vêtement que j’ai trouvé est une chemise à carreaux… Mouais, pas trop élégant dans une milonga ça. Au moins c’est pas des grosses fleurs brunes… et des fois, je n’arrive même pas à comprendre comment ça s’enfile, ces vêtements!
et franchement, vous me voyez dans des trucs comme on voit là, sur la photo?

Comment ça marche?
Les cellulaires. À Buenos Aires, ça fait longtemps que c’est arrivé.

Et voilà que la bêtise et l’hystérie des téléphones intelligents est arrivée ici aussi. Donc, une foule de gens distraits qui ne regardent pas où ils vont, qui te textent dans la face, qui t’interrompent pour regarder la moindre crisse de sollicitation, qui ‘partagent’ leur vie privée dans les transports en communs pendant 30 minutes en ne sachant pas se faire discrets alors que tu t’en contre tabarnak de leurs histoires.

Meunute
Et cette folie se rend jusque dans les toilettes de l’aéroport de Toronto, caliss. Même là on ne peut plus avoir la paix 2 minutes.

wifi
INSOLITE
Ah ben!!! mes initiales MAD sont assez explicites en soi, merci!

Mais MADO? je viens de découvrir que c`est `Maladies à déclaration obligatoire (MADO)`, selon Santé et services sociaux du Québec. Ça va pas ben mon affaire. C`est un signe?

Mais Denis D., toujours aux rescousses des dames en détresse, a trouvé une meilleure définition: Mignonne-Adorable-Délinquante-Oléolé…

ON S’EN PASSERAIT
Un p’tit samedi matin, mal réveillée par le bruit d`un transformateur qui saute dehors, POUF!

Pour me remettre de mes émotions, je me fais des bonnes toasts au froment. Résultat: 2 camions de pompiers qui débarquent à cause d`une crisse de toast qui a brûlé!! Je suis retournée me coucher jusqu’au dimanche en attendant que le samedi passe.

UNE ABERRATION
Les méga-centres. Ces immondes trucs à ciel ouvert qui tuent les petits marchands de quartier et les centres commerciaux.

Étendus sur des kilomètres parfois, c`est une ode à la voiture et une aberration écologique, urbaine, climatique et humaine. De GROS magasins tous au même endroit où tu dois pratiquement prendre la voiture pour aller de l`un à l`autre. Et si tu marches, tu cuis en été en traversant les stationnements, il n`y a pas de trottoirs et pas d`ombre non plus.

Mais le plus aberrant, c`est en hiver, avec le froid et les tempêtes! Donc tu mets ton manteau, enlèves ton manteau, mets ton manteau, enlèves ton manteau, et ce chaque fois que tu entres-sors-entres d`un magasin, montes-sors de ton char.

Plus rien d’humain ni de convivial. Je n’aime pas particulièrement les centres commerciaux, mais en banlieue ou au centre-ville, c’est bien commode. En hiver surtout, quand tu peux laisser ton manteau et tes sacs dans un vestiaire, faire le tour tranquille sans charrier ton stock et sans que la sueur te pisse dans le dos. En été, c’est aussi un réconfort d’être à l’air climatisé et pour les personnes âgées, c’est un moment de détente et de distraction que de s’y installer et d’y passer la journée.
Mais avec ces horreurs… 

EN BEAU MAUDIT
Eh tabarnak! Google m’a fourrée et pas a peu près en tuant son Reader pour les fils de presse. 

J’ai des milliers de fils de presse pour mes recherches. Désespérée, j’ai essaye Feedly (qui n’a même pas la fonction Export, franchement!), OldReader (opaque, lent, j’ai rien compris) et depuis avant-hier Digg (nouveau et plein de bugs et/ou de fonctions pas encore en ligne).

J’ai perdu des heures et des heures à faire des essais, mais y’ en a pas un maudit qui a de l’allure…

Google-Grim-ReaperImage: Mashable

UNE SURPRISE
Des 20$ canadiens en plastique. Idéal pour le blanchiment d’argent 😉 Ça se lave à la machine, c’t’affaire-là??

DSCN0086
PETITE NOSTALGIE
Le petit verre d’eau gazéifiée que l’on sert avec les cafés, à Buenos Aires.

Bar notable Banderin (9) - Copy
GROSSE NOSTALGIE
Danser le tango. Danser c’est vite dire… Mais bon, essayer avec plein de bonnes intentions, ça va comme ça?

Mais à Montréal, il n’y a pas d’endroits où tu peux tout simplement suivre une classe de façon improvisée. Et je ne peux me compromettre à dépenser des sous et bloquer un jour par semaine (un seulement en plus). Logistique trop compliquée. Alors on se regarde avec des airs de reproches, mes chaussures de tango et moi.

bandoneon
COUPS DE COEUR

Mon nouveau joujou-caméra Nikon D7100
La bouffe bio que l’on retrouve un peu partout. Joie!
Écouter les radios tango 2×4 et Malena en ligne et de la musique baroque sur Galaxie télé.

FATIGUANT
Faire de la photo, c’est le fun! mais hostie que les effets secondaires sont lourds: éditer tout ça, choisir, libeller, gérer, etc.
Trop long!

UNE EXPRESSION
Borrar con el codo lo que se escribió con la mano
Ben weyondon, stie!!

À L’AIDE SVP!
Concept hautement ésotérique, les chiffres restent un mystère abyssal avec lequel je ne crois pas me réconcilier dans cette-vie ci. Donc, on le sait, je ne sais pas compter, pas besoin de me le rappeler. Des additions, ça peut aller mais pas plus…

Mais là, j’ai des doutes. De gros doutes. Y a tu quelqu’un qui peut m’expliquer, en langage simple pour la profane en moi, svp, merci!

DSCN9914
UN SOULAGEMENT
Un mandat de recherche de 20 heures

UN CONCERT
Jorane au Gesù !!! J’ai enfin vu cette merveilleuse artiste en concert.
Cependant… On est passé de la Jorane avec son langage inventé et déchainée, tellement que t’avais l’impression que son violoncelle allait prendre en feu, à une Jorane assagie avec des tites-tounes et des paroles que l’on comprend.

Un peu trop prévisible à mon goût. Que l’on me comprenne bien… J’ai beaucoup aimé, elle reste une virtuose incroyable. J’ai acheté le CD mais à l’écoute, bof! Je ne suis pas certaine que je l’écouterai en boucle comme ses premiers albums.

NON, SANS COMPROMIS NI DISCUSSION
Big Bang Theory traduit en français. NON.

LES PETITS PLAISIRS QUI ME RENDENT LA VIE FACILE
Yvon qui me prête son auto, Simon qui fait une petite  fête pour mon arrivée avec Niko, Francisco, Fuller et Virginie, André B. qui m’invite à souper au resto, Philippe et Hélène qui me prêtent leur appart 2 semaines en juillet , aller dormir chez hermana Yoyo une fois de temps en temps sur le Plateau, ce qui m ‘évite un gros 2 heures de transport, Philippe qui m’invite à l’Express, des autobus qui arrivent à l’heure, pilepoil!!

TRAUMATISANT
Oui, j’y suis allée…au WalMard!!! Temple de la cochonnerie et de l`esclavage. Mais j’avais besoin de cintres, j’étais dans un centre commercial… Facile même si j’avais honte d’entrer là-dedans.

Je disais donc WalMard, et en plus, j’ai bien mal choisi mon heure – je n’ai pas les bons automatismes pour ça… Je me suis donc retrouvée à l’heure du dîner avec plein de bonnes femmes avec leur gros charriots et leurs morveux qui couraient dans tous les sens. PARTOUT!!!

Prise de panique, et après que l’envie de distribuer quelques taloches me soit passée (taloches tant pour les parents qui s`occupaient plus de leur maudit cellulaire que de leur morveux que pour les morveux eux-mêmes), je me suis réfugiée dans la section des plantes où je les ai imitées, en restant tranquille et sans un mot ni mouvement, le temps que ça passe.
Ça a marché, ouf!

ET MOI
C`était mon anniversaire le 6.
Bonne fête Mado Mignonne-Adorable-Délinquante-Oléolé…

Mado gateaux Merci à Graciela pour ses délicieux gâteaux que l`on a dégustés à Buenos Aires avant mon départ!

Cet article, publié dans Etat d'ame et existentiel, Humour, Québec, Rant, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Juin 2013

  1. Denis Desjardins dit :

    Bravo pour cet excellent billet, et surtout pour ta charge très justifiée contre les emmerdeurs publics que sont les utilisateurs de téléphones-stupides. À bientôt.
    DD

  2. Ping : PROCRASTINATION… Un grand art | CHE! Piba Mado

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s