LU: 2666

de Roberto Bolaño

Ohhhh!!!! 1376 pages, comme j`aime.  Quand je l`ai vu chez Renaud-Bray l`été passé, j`en bavais d`envie. Tellement que ma soeur Yoyo me l`a offert en cadeau 🙂

Commencer une histoire, entrer dans l`action, partager la vie des protagonistes… C`est pour cela que j`aime tant les romans historiques type grosse brique vol 1,2,3,4,5… Un peu voyeurisme je suppose.

Mais 1376 pages, c`est un peu compliqué à lire au lit, alors j`ai commis une hérésie (selon votre vision des choses, bien sûr): je l`ai coupé en 4 parties avec un couteau à pain. En fait je l`ai coupé aux nouvelles sections. Bonne reliure je dois avouer, les pages ne se sont même pas détachées! Plus facile à lire au lit et moins lourd à charrier dans la sacoche!
 
J`ai adoré son écriture, de même que les histoires quoique aucune ne soit vraiment terminée. Je suis restée avec ma curiosité à savoir comment se termine la vie de chacun. J`aurais aimé que les critiques aient pu rencontrer Archimboldi, ce qui est arrivé à Amalfitano et sa fille, etc. Mais en même temps, j`ai été tellement emportée par l`histoire que ca n`est pas si grave finalement.  

Écrire, j`aimerais le faire comme lui 
– avec des successions de synonymes, ex: Il finit par vivre chez les sauterelles d`édredon, c-a-d chez les grues, c-a-d un lupanar, c-a-d un bordel!
– en ajoutant un détail/adverbe inutile: ex. Il coiffait ses cheveux blonds avec un tout petit peigne
– ou avec mon préféré, une spéculation: ex. Au comptoir étaient assis 2 Indiens – un jeune et un adulte. Peut-être le père et le fils…

Bref OUI, malgré qu`à un moment donné la liste descriptive des assassinats m`a un peu tannée (juste un peu).

Mise-à-jour 27 novembre. Cette nouvelle n`est pas une fiction et c`est comme ca que ca se passe.

‘Please spare my little girl’: How Mexico’s fearless female mayor sacrificed herself to save her daughter’s life as she was abducted by drug gang, tortured and executed

Maria Santos Gorrostieta had been stabbed, beaten and burned

She defied Mexico’s powerful drug gangs, who twice tried to gun her down

She was kidnapped in broad daylight in front of her terrified daughter

The former mayor leaves behind three children

 

Cet article, publié dans Coup de coeur, En français, Livres, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s