Quand voyager sur le toit d`un train de ville te fait perdre ton suçon

Malgré que ça soit interdit, concept un peu flou ici, les gens voyagent sur le toit des trains de ville.

Résultat, 8 ont crissé le camp en bas du train. Plusieurs blessés graves dont un qui a du être amputé.
En soi, c`est assez grave.

Mais là où c`est du grand portègne, c`est quand un témoin tombe dans les pommes. Malgré la présence des média, de la police et des passants, personne ne vient à son secours, aucun réconfort, ni même un goutte d`eau.

Le clou de l`intervention consiste en un garde qui ramasse son suçon qui est tombé par terre, pisse et marde de chien inclus, et le dépose sur son buste!
Ouais… pas fort! Ah bon! vous pensez que j`exagère? Regardez!

Cet article, publié dans Argentina, Chronique portègne, Coup de gueule, Noticias Tarjeta roja - Carton rouge, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s