LU. Le Jardin du Passé

de Naguib Mahfouz
Le fourneau de terre resserait les têtes et attirait les mains sur les braises ardentes: celles, maigres et décharnées d’Amina, ou bien sèches et pétrifiées d’Aisha; d’Oum Hanafi enfin, semblables à deux carapaces de tortue.
4.5/5

Publié dans Égypte, En français, Livres, Non classé | Laisser un commentaire

LU. Le Dîner

Tout commençait bien: deux psychopathes et deux arrivistes, de la verve dans les échanges bien acérés, des rancœurs et des non-dits qui promettent d’ouvrir la boite de pandore et règlements de compte entre ces gens imbuvables et antipathiques.

Dommage, cela n’a pas tenu longtemps. On a commencé à glisser dans un fouillis d’émotions, d’incohérences et une chronologie difficile à suivre.

Les idées auraient pu être traitées non comme des événements personnels mais comme un débat sur la question autours de la table, ce qui aurait exacerbé le caractère de chacun. Les dialogues auraient gardé leur virulence et fait ressortir l’antagonisme des personnages.

2/5

le diner

Publié dans Critique de livre, En français, Livres | Laisser un commentaire

LU. Nature Morte

Lu en 2 temps
1° Les 40 premières pages: C’est tellement mal écrit et décousu que je ne savais pas si j’allais continuer…
Voyez: ‘délicieuse odeur de fumée de bois et du parfum suspect d’un gaspacho clandestin’ Pardon? ça veut dire quoi cela, au juste? Un gaspacho clandestin? et son parfum suspect?
Bref, complètement raté pour planter le décor…
0 étoile pour cette partie
2° Heureusement que j’ai persévéré pour enfin lire un texte cohérent avec un bon rythme. Des mots en anglais m’ont cependant très dérangée, comme ‘Thanksgiving’. Fête de l’action de grâces est un mot utilisé et en français.
2.5 étoiles pour cette partie
Finalement, une faute très courante et qui revient ici, l’utilisation de ‘leur’
‘Il observe leurs visage’ et ‘En prenant leurs paletots’
Dans les 2 cas, c’est singulier car les personnes n’ont qu’un visage et un paletot.

2.5/5

16721543

Publié dans Critique de livre, En français, Livres, Québec | Laisser un commentaire

LU. La Puissance des mouches

GÉNIAL!!!!

6 étoiles
Puissance des mouches


Dans l’esprit de la Conjuration des imbéciles…

On apprend à comprendre et presque à pardonner à un meurtrier.

Tournures de phrases délicieuses, drôles…
‘J’ai horreur des confidences. La plupart du temps, elles sentent mauvais et attirent les mouches.’

Un homme seul, un monologue, une vie.

Et jusqu’au dernier mot, on essaiera de deviner qui aura été la victime.

GÉNIAL!

 

Publié dans Coup de coeur, Livres | Laisser un commentaire

LU. 17 Kingsley Gardens

J’ai aimé le récit que peu connaissent de la guerre des Boers en Afrique du Sud et le sort inhumain que leur a réservé l’Angleterre.

Le reste, je suis mitigée, ne serait-ce que par la vraiment, mais vraiment mauvaise traduction. Il y même des bouts que je n’ai pas compris! Je ne sais pas comment la traductrice travaille, mais des bouts ressemblent à des mauvauses traductions Google.

Le débit est bon, certaines expression très bonnes et imagées comme, en parlant d’une personne âgée: elle avait le dos droit comme un couvercle de cercueuil.

Bref, je dis dommage. L’avoir lu en anglais lui aurait sûrement valu 1/2 étoile de plus. Cependant je lirais d’autre chose de cet auteur car il y a du potentiel.

2 petites étoiles/5

download

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Film. Triptyque

J’ai commencé la journée et la semaine en allant voir Triptyque à 10h au Cinéma Beaubien! ouaip vous avez bien lu, 10 AM!!!

Je vous dit que voir une opération du cerveau à cette heure là, faut être fait forte (ben oui, je me suis caché les yeux avec les mains et laissé filtrer un tout petit peu d’images seulement. Bon, voilà, c’est dit!) 😉

Hautement recommandé malgré des bouts qui semblent manquer. On dit souvent que l’on pourrait couper 30 minutes dans un film, mais celui-ci aurait bénéficié d’en avoir 30 de plus, facilement.

Du grand Robert Lepage, encore!

SYNOPSIS
Michelle vit à Québec. Elle travaille comme libraire et vient de sortir de l’hôpital psychiatrique, où elle a été traitée. Sa soeur, Marie, vit à Montréal. Chanteuse de jazz à qui on a diagnostiqué une tumeur au cerveau, elle se rend à Londres pour rencontrer un neurochirurgien d’origine allemande, Thomas. Une intervention chirurgicale la privera pour un temps de l’usage de la parole. Uns fois l’opération terminée, ils tombent amoureux et prévoient se marier. Tandis que Michelle cherche à recommencer à écrire de la poésie, Marie cherche à se souvenir de la voix de son père.

Triptyque

Publié dans Coup de coeur, En français, Film | Tagué , | Laisser un commentaire

Cell phone weekly rant… The Cell Phone Wanderer

Because there’s no better time to answer a random call than right this minute, this species of jackass will immediately abandon his cart in the middle of an aisle, then spend 15 minutes wandering around the store, picking up random crap, looking at it, and putting it back as he talks about everything from socks to weekend plans. It’s best to relocate his cart for him, then track him as he gets even more confused and frustrated.

From the article The 12 worst things about every grocery store 

Publié dans Rant | Tagué | Laisser un commentaire

LU. Les aventures de Mister Jack en Asie

Quand on connait Jacques Laurin, on l’imagine nous raconter ces histoires avec un grand sourire, des étincelles dans les yeux. Ces mémoires, courtes et sympas lui ressemblent : bon enfant, libre, désinvolte.  Généreux aussi, en amitiés de passage et en attention.

Cependant, les expériences sexuelles souvent implicites, parfois explicitent me dérangent, comme dans ‘Une clinique pas comme les autres’. Il entre comme ça, tout simplement, par curiosité et parce que c’est là, se fait masturber, ou du moins pas mal tripoter, remonte ses shorts et repars. C’est joliment écrit, tellement que l’on a presque envie de sourire aussi si on ne réfléchit pas trop, mais, franchement, bof!

Lisez ce qui me chicotte le plus…
‘Elle me dirige vers une petite salle et me dit de m’assoir dans un fauteuil au dossier légèrement incliné vers l’arrière. Et l à, sans perdre de temps, elle ouvre la fermeture éclair de mon short, saisit mon zizi, le sort et le manipule comme s’il ne s’agissait de rien. Le zizi surpris, réagit bien. Il participe à l’opération. Il s’amuse et pourquoi pas?
Et soudain, toutes ces manipulations provoquent une explosion de joie!
Elle a un petit sourire en coin.
Elle quitte quelques instants et revient pour faire le nécessaire.
Elle remet le zizi à sa place, remonte mon zip.’

9782894644744

5 pour l’écriture, 3 à 5 pour certains contes, 0 pour d’autres

Publié dans En français, Livres | Laisser un commentaire

PROCRASTINATION… Un grand art

Deadline

Un grand art qui mériterait même de devenir une discipline olympique car ça prend un effort olympien pour atteindre un tel niveau de maîtrise dans l`art de virailler autour du pot…
Bon ok, indiscipline dans ce cas , j`en conviens…

 ANATOMIE

Même la veille, je planifie ma journée quand j`ai un mandat. Journée bien remplie en perspective et vœux pieux.

 PHYSIOLOGIE

Cette planification serait un effort louable si ce n`était des nombreux pièges qui me guettent : me réveiller un peu plus tard que prévu, tourner d`un bord et de l`autre dans le lit en pensant à mon horaire de la journée qui aurait déjà du commencer, prendre ma douche, ça ça va, descendre m`habiller et tiens, ranger une couple de vêtements – vêtements qui traînent sur la chaise depuis plusieurs jours d`ailleurs mais qui devient soudainement une priorité – replacer quelques gugus sur mes étagères et table de travail, ouvrir l`ordi…

Et là, c`est la pagaille totale : j`ouvre le poste de la radio tango de Buenos Airesmon profil et ma page de photos FB, mes comptes professionnels et personnels – 4 comptes gmail, 2 comptes Yahoo, 2 comptes et un profil LinkedIn, 2 comptes Twitter (perso). Je m`attarde en allant du plus inutile au plus utile, soit placer quelques courriels dans des fichiers, ajouter une couple d`articles dans Scoop.itDelicious et LinkedIn (professionnels), lire des nouvelles, ouvrir des liens que je regarderai plus tard quand me prendra une nouvelle attaque, répondre à quelques communications FB, aller fouiner dans des pages de photos FB. Ce FB est ma version virtuelle de la pause-cigarette!

Ah oui, je devrais bien déjeuner aussi – 2 heures après. Tiens je vais le faire en lisant les circulaires de bébelles qui ne m`intéressent pas et que je n`achèterai jamais, comme des meubles par exemple, ou chercher des coupons rabais qui me feront épargner 1$ sur mon prochain achat d`eau ou de savon à lessive. Tant qu`à faire, je vais aussi brasser des papiers pour les mettre en pile au lieu de les laisser étendus sur la table, mettre à jour mes listes de choses à faire et à acheter, très important ça, échanger des regards de reproche-culpabilité avec mes mémoires de photos sur la table et qui devraient être téléchargées-triées-modifiées-publiées – mais j`ai pas le temps, là -, ajouter des notes à mon billet du mois d`août alors que je n`ai même pas terminé ni publié le billet de juillet (avez-vous lu le billet de juin, au moins?), ranger les stylos à leur place, revoir les coupons rabais gardés avec mes listes d`achat et les jeter car ils sont expirés. Je redécouvre ma bande élastique pour faire des étirements, pourquoi pas? Naaaaaaa, pas ça, faut quand même pas exagérer, et…

Et tout ça pour dire quoi déjà? Ah oui, faudrait bien que je m`active un peu, là, car j`ai un mandat de moines comme je les aime.

Alors avant de m`y mettre, je vais quand même remplir ma carafe d`eau avec de la lime, du citron et un morceau d`écorce de cannelle (j`aurais voulu y mettre des quinotos, mais trop cher…) et essayer de pas trop regarder le temps qui passe.

Au moins je sais qu`une fois partie, je ne m`arrêterai que lorsque je verrai de la boucane me sortir des oreilles à cause de quelques neurones qui auront court-circuité. Je suis comme ça, je travaille bien sous pression.

Fa que le temps presse, je vais donc y aller et en passant, déposer des cochonneries dans le bac de recyclage (c`est sur le chemin), chercher une photo pour ce billet, le réviser et même le publier.

C`est bon ça, un autre beau 45 minutes de perdus…

Mais avant, non-priorité oblige, je vais aller me chercher un verre d`eau, ranger la vaisselle d`hier, laver celle de ce matin, m`attacher les cheveux (c`est important ça, s`attacher des cheveux, oh!), faudrait pas trop se défoncer quand même…

Bien sur, je viens de me souvenir que je devrai ouvrir mon autre ordi pour voir si j`ai des images de procrastination. Je sais, je pourrais utiliser Dropbox pour me partager mes photos à moi-même, mais je n`ai quand même pas de temps à perdre là, ahem!

Tous ces détours pour réaliser que je maîtrise au moins une chose dans la vie: l`art de la procrastination.

procrastinators unite

Publié dans En français, Etat d'ame et existentiel, Humour | Tagué | 2 commentaires

Malditos tramites

BUROCRACIA

 

Publié dans Humour, Tramites | Laisser un commentaire